A deux Mains

Rencontre dansée-filmée entre voisins d'un même quartier

Projet soutenu dans le cadre de l'appel à initiatives "L'un est l'autre" du conseil départemental de la Gironde (33)

2018-2019 et 2019-2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Lanton, sur la commune où elle habite, l'artiste chorégraphique Céline Kerrec intervient depuis trois années, au sein de la Maison d'Accueil Spécialisée - Croix Rouge Française, elle y dépose ses Conversations Dansées chaque mois, puis à l'école élémentaire elle intervient à plusieurs reprises dans le cadre d'ateliers de sensibilisation au mouvement dansé.

Au printemps 2018 elle imagine une rencontre possible entre les résidents de la MAS et les élèves d'une classe de l'école, entre voisins... Une rencontre avec la danse pour lien, de corps à corps, de mains à mains, qui sera captée par l'artiste vidéaste Cyrielle Bloy afin d'en fabriquer un film, témoin de cette aventure, de ces fragiles complicités, ces pas de côtés...

S’inviter dans les lieux, des lieux de vie

Lieux de l’individuel et du collectif

Lieux référencés, encadrés, localisés

Lieux des apprentissages, lieux du soin

Depuis son corps, s’exprimer l’un après l’autre, l’un avec l’autre, l’un devant l’autre, l’un derrière l’autre, l’un et l’autre côte à côte, danser ensemble...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Main

d'après la définition du dictionnaire Fou du corps de Katy Couprie :

« Organe aux infinies possibilités, la main unit par le geste le corps et l’esprit. Elle est capable de 12630 positions différentes.

Habile, elle permet le toucher et la prise. Parlant l’italien et la langue des signes, elle écrit aussi et lit même le braille.

Cela dit, les aptitudes manuelles sont extrêmement variables d’un sujet humain à l’autre. Certaines mains sont pianistes, d’autres sont plutôt mécaniciennes, cuisinières, écrivains, jardinières, maçonnes, boulangères, peintres...

La main fait l’éloge de la caresse. Second visage de l’homme, la main (re)présente la personne.

D’ailleurs par ici il est d’usage de tendre la sienne et de serrer celle des autres, à l’origine en signe de paix.... »